Externaliser ce qui n’est pas stratégique

Au fil des années, je suis arrivé à la conclusion qu’il était préférable d’externaliser tout ce qui n’est pas stratégique. Au début, dans l’euphorie de la création d’entreprise, je voulais tout faire en interne. Mais petit à petit, j’ai pris conscience que les choses étaient bien mieux faites et coutaient moins cher quand elles étaient faites en externe.

Que les spécialistes fassent mieux les choses, je pense que tout le monde le comprendra. Mais quand je vous dis que cela coute moins cher, je sens tout de suite un certain scepticisme… Alors je m’explique : c’est avant tout un problème de coût d’opportunité. Pendant que vous faites des choses que vous pouvez confier facilement à d’autres, êtes-vous certain que vous ne passez pas à côté d’un point essentiel que vous pourriez apporter à votre entreprise ? Après s’ajoutent le coût des erreurs, du tâtonnement, de l’énervement quand quelque chose se passe mal, etc…

Alors, que peut-on externaliser ? Lire la suite

10 conseils pour gérer votre banquier

Il faut bien l’admettre, les relations entre les banquiers et les créateurs d’entreprise ne sont pas toujours faciles. Je me souviens d’avoir claqué la porte de l’agence BNP Paribas de ma première entreprise, en lançant au conseiller qui venait de me refuser un découvert « Quand je n’aurai besoin de rien, je sais où vous trouver ».

Pourtant, il est facile d’avoir de bonnes relations avec les conseillers, d’autant plus que la plupart sont sympathiques et ont envie d’aider les entrepreneurs. Simplement, ils sont banquiers, pas capital-risqueurs. Voici 10 conseils qui pourront vous aider. Lire la suite

Du chiffre d’affaires récurent et des charges variables !

Je ne me répéterai jamais assez l’importance pour une société d’avoir du business récurrent ! Tels les opérateurs mobiles, qui fonctionnent avec des abonnements, ou les sociétés d’autoroutes qui savent globalement en débutant l’année quel sera leur chiffre d’affaires annuel, il est essentiel d’avoir une partie de chiffre d’affaires récurrent. Lire la suite

Cash is king !

Dans cette rubrique, je vais essayer de rassembler les règles de base que je ne veux pas oublier pour ma prochaine aventure entrepreneuriale. Pris dans l’euphorie d’un nouveau projet, je m’enflamme vite et risque d’oublier ces quelques règles que j’ai pourtant apprises au prix des erreurs passées.

Cash is king ! C’est la règle N° 1 à ne pas oublier. Alors que les anglos-saxons ont cette règle bien ancrée à l’esprit, nous avons tendance à l’oublier. Pourtant, c’est bien toujours par le manque de cash qu’une entreprise échoue. Et pour l’avoir vécu à plusieurs reprises, c’est le pire cauchemar (au sens propre) de l’entrepreneur : ne pas avoir sur le compte bancaire de quoi payer les salaires à la fin du mois. Lire la suite