sormiou

Entreprendre en Région Provence-Alpes-Côte d’Azur ?

Ce billet fait suite à une question récurrente: est-il judicieux pour les entrepreneurs d’élire domicile en région PACA ? Les startupers sont nombreux à se poser la question, et je les comprends ! Je me suis posé exactement la même à la création de P.Factory. A l’heure où les accélérateurs et les lieux d’hébergement des startups se multiplient en région parisienne, cette question s’avère encore plus pertinente. Il y a-t-il encore du potentiel créateur en région Provence Alpes Côtes-d’Azur?

Le succès d’une startup repose avant tout sur le bonheur de son équipe

Dans le sud, il y a un élément qu’on ne nous enlèvera jamais, voire qu’on nous envie : le soleil ! La qualité de vie est indéniable, et cela permet de constituer des équipes motivées. Pour une startup, l’équipe est la clé de voûte. Travailler avec des gens motivés et dynamiques permet de porter le projet plus loin et plus vite. Ici, les gens ne tirent pas la tronche sous la pluie, mais se réveillent quasiment 365 jours de l’année sous le soleil. Mettre les équipes dans les conditions favorables est un préalable pour espérer réussir sa boite. 

Pour constituer les équipes, encore une fois la région PACA offre de nombreux atouts. Même s’il est devenu plus compliqué de recruter dans la région qu’il y a quelques années, le recrutement reste relativement aisé et surtout de qualité. La région PACA se démarque par de très bonnes écoles et formations. Et puis il y a tous les parisiens qui rêvent de venir (ou revenir) dans la Région. Cela permet aux entrepreneurs de composer une équipe opérationnelle et efficace. D’autre part, le turnover est assez faible sur les startups de la région : une fois que les personnes ont rejoint une équipe et qu’elles s’y sentent bien, elle y restent. Les salariés sont beaucoup plus fidèles qu’à Paris ou encore que dans la Silicon Valley ! Les porteurs de projets peuvent s’appuyer sur une équipe solide, et ce, sur le long terme. C’est un actif irremplaçable pour une startup.

Autre aspect RH et financier positif pour les entrepreneurs: les salaires sont plus élevés à Paris (il faut bien compenser le manque de soleil, le cadre de vie inférieur, et les loyers plus chers. Si tant est que l’on considère que l’argent puisse compenser le bonheur, vaste sujet…). En effet, ici, les salaires sont probablement 25% moins élevés qu’à Paris, mais les équipes sont heureuses de se réveiller chaque jour au bord de la mer. Pour une startup aux fonds limités, trouver des gens motivés, intelligents, bien dans leurs baskets et les payer moins qu’à Paris, c’est essentiel ! Alors je sais, c’est un sujet tabou. D’ailleurs, la première fois que j’avais osé dire ça dans des tables rondes dans lesquelles l’agence de de développement économique locale m’avait de demandé de venir aider à réfléchir sur les arguments à développer pour attirer de nouvelles entreprises dans la région, on m’avait expliqué qu’il ne fallait pas dire ça. Pourtant, c’est une réalité. Ici, les salaires sont inférieurs à Paris mais les gens sont plus heureux et ont des charges inférieures. Au final tout le monde s’y retrouve. Où est le scandale ?

Outre les salaires, les coûts liés à la création d’une startup sont moins élevés. Certes, les entrepreneurs font des économies sur les salaires mais également sur les locaux. Le prix du m² est 30% à 50% moins cher qu’à Paris. D’ailleurs, choisir les locaux de sa startup est un autre sujet que j’aborde sur ce blog. Ensuite, les coûts relatifs à la création d’une startup sont beaucoup plus avantageux qu’en région parisienne.

Enfin, l’écosystème comporte tous les atouts nécessaires pour séduire les entrepreneurs. La région est à cheval sur 3 pôles labellisés French Tech: Aix-Marseille, Nice Sophia-Antipolis et Avignon. Tous concentrés dans le Sud-Est de la France, ils sont le reflet de la vitalité de la région. Ces écosystèmes liés travaillent en parfaite harmonie et permettent d’offrir aux startupers les connections espérées: ils ouvrent les portes de nouvelles opportunités. Le dynamisme étant concentré, ici les startups n’évoluent pas dans l’anonymat parisien. Il est aisé de se faire un nom et se créer un réseau opportun pour développer son business.

Et bien sûr, pour les startups, P.Factory amplifie l’effet réseau et écosystème. Les startuppers se connaissent, partagent de bons moments, bossent entre eux, s’entraident, et parfois même fusionnent leurs startups. Ils vivent une expérience humaine extraordinaire, au cœur de l’écosystème le plus intense de la Région.

Mais attention, PACA n’est pas le monde !

En PACA, on y est bien. Mais attention, il ne faut pas s’endormir ici. La région est parfaite pour amorcer son business et se lancer sur le marché. Les conditions sont optimales mais pas suffisantes pour garantir la réussite sur le long terme. Produire en région, soit – mais il faut s’ouvrir au reste du monde. Je dis toujours aux startups de ne rien attendre du business local et en particulier des collectivités locales. Malgré tout ce qu’elles pourraient faire pour les startups locales en termes de business et d’expérimentation, les collectivités locales sont définitivement aux abonnés absents. On peut s’en lamenter. Je préfère l’acter et passer à la suite : le business, il faut aller le faire ailleurs. Et ça n’est pas un problème. Regardez Israël, qui est souvent vanté comme étant l’un des écosystèmes les plus dynamiques au monde pour les startups : ça n’est pas son marché local qui fait son succès. Au contraire, c’est l’étroitesse de ce marché qui pousse les startups israéliennes à conquérir le monde.

Alors comment développer son business ?

Il est nécessaire de faire du commercial partout ailleurs, en France et à l’étranger. Chaque startup doit penser global, même si le déploiement doit se faire étape par étape. Parfois, le surcoût pour lancer un service ou un produit dans plusieurs pays est marginal. Pourquoi se restreindre ? L’une des startups que nous accompagnons et qui a le mieux compris cela, c’est Mood messenger. Mood est présent dans 15 pays et la croissance à l’étranger est la plus dynamique.

Pour aider les startups, chez P.Factory, nous mettons en place plusieurs axes :

– d’abord le Club Open Innovation PACA. Lancé par P.Factory, le Club Open Innovation PACA s’inscrit dans un ensemble de Clubs à l’échelle nationale. Ils permettent de mettre en relations startups et entreprises développées. Pour exemple, le Club Innovation en PACA reçoit des appels à projets auxquels répondent les startups de P.Factory. Idéal pour s’ouvrir, développer son réseau et élargir ses perspectives de business. A P.Factory, nous avons mis en place une veille systématique sur tous les appels à projets lancés par les grands groupes nationaux, et nous incitons systématiquement les startups concernées à répondre à ces projets quand ils nous semblent vraiment intéressant (c’est aussi notre job de trier et d’éviter que les startups ne perdent de temps avec des appels à projets douteux).

– ensuite, les relations avec les structures nationales. Nous recevons un accueil incroyable de la part des fonds d’investissements parisiens. Le message est souvent le même : « nous faisons peu d’amorçage en PACA car nous ne savons pas où sont les bonnes boites et n’avons pas de partenaires locaux capables d’avoir une approche régionale. Et avec 1500 à 2000 dossiers qui arrivent sur notre bureau chaque année, pourquoi partirions nous à l’aventure en PACA ? Mais si vous nous démontrez que les bonnes startups de la Région sont chez vous, nous sommes très intéressés ». Le premier à jouer le jeu a été mon ami Jean-Marc Patouillaud, Managing Partner de Partech, qui est déjà venu deux fois à la rencontre de nos startups. Nous organisons donc des rencontres avec certaines de nos startups, qui peuvent parfois donner suite à des levées de fonds, mais qui sont surtout des conseils irremplaçables. Parfois, nous en profitons pour faire un meetup public, qui permet à tout l’écosystème de bénéficier de ce que nous mettons en place. De la même façon, nous développons aussi des liens avec les structures parisiennes d’accompagnement, qu’il s’agisse de TheFamily dont nous partageons pleinement l’ADN, de Paris&Co ou prochainement de Station F.

A l’étranger, P.Factory est membre de French Founders, un réseau d’entrepreneurs français et de partenaires à l’étranger. Les startups peuvent ainsi bénéficier de conseils et accélérer leur développement à l’étranger en s’appuyant sur ce réseau d’entrepreneurs “hors France”. C’est un réseau qui est incroyablement efficace.

En résumé : entrepreneurs ne doutez plus, la région PACA est parfaite pour créer et développer votre boite. Elle offre une qualité de vie indéniable et des avantages financiers par rapport à Paris. Cependant, méfiance ! Il est nécessaire de rester actif et de penser sur le long terme. Gardez à l’esprit que vos clients viendront bien au-delà des frontières régionale !

Mise à jour du 1/9/2018 : P.Factory vient de sortir un super guide : « Où installer sa startup dans la Région Sud ? » !

1 réponse
  1. Benjamin Dubuc says:

    Merci Bertrand, super article !

    La région PACA est une très belle région même s’il y manque quand même du dynamisme qui limite les capacités de networking.

    Gardons en tête que pour beaucoup de startups, tout se joue sur le web, donc peu importe d’où nous travaillons.

    Le cadre de vie et le coût de la vie est quand même un gros + en PACA pour avoir des salariés heureux.

    PS: mon dernier article 10 Conseils Pour Bien Marketer Votre Startup En 2018 pourrait intéresser vos lecteurs :)

    Répondre

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>