Articles

image_uploaded_from_ios_1024

Où installer sa startup ?

Tout startuper débute son activité en travaillant chez lui, avec un ou deux collaborateurs, mais ce n’est que temporaire. A l’instant où il souhaite recruter de nouvelles personnes, comme par exemple conventionner son premier stagiaire, la nécessité d’avoir des bureaux professionnels s’impose. Dans un précédent billet « Entreprendre en Région Provence-Alpes-Côte d’Azur ? », j’évoque les atouts de la région en matière d’entrepreneuriat. Après la région, et pour finir sur la série de la localisation idéale pour un startuper, l’étau se resserre et cet article se centre sur l’emplacement stratégique des bureaux.

La règle de base: près de ses proches !

C’est un conseil que je donne aux startupers et qui témoigne d’une expérience personnelle: il est nécessaire d’installer les locaux de sa startup près de chez soi. Pourquoi ? Tout simplement car le temps temps passé ailleurs que dans sa famille ou dans sa startup est du temps perdu. Ne vous encombrez pas avec des heures entières passées dans les embouteillages ou à attendre les transports en commun. Pendant quelques années au moins, vous allez certainement bosser comme des fous pour maximiser les chances de réussites de votre projet (sinon ce n’est pas une startup ;)) mais cela doit se concilier avec votre vie personnelle. Conserver une vie familiale et amicale est primordial. Outre de vous couper de votre famille, cela peut nuire au développement de votre entreprise.

Lire la suite

Pourquoi recommencer à écrire aujourd’hui ?

Silence radio. 5 ans sans écrire une ligne, 5 ans sans poster un seul billet sur ce site. Après le temps de l’absence, place à la renaissance. Les temps changent et les opinions évoluent, ce billet est là pour vous exprimer les miennes: pourquoi j’ai arrêté d’écrire et ce qui me pousse aujourd’hui à reprendre la plume.

Ils ont tué l’entrepreunariat… et ma plume !

Suite aux élections législatives de 2012, dans la foulée de l’élection de François Hollande, j’ai exprimé des doutes sur la santé de l’entrepreneuriat français. Dans mon dernier billet en date “Peut-on encore entreprendre en France?”, je fais part de ces interrogations et du contexte économique et social Français de l’époque, inopportun pour les jeunes entrepreneurs. Ce contexte morose pousse nombreux de mes amis entrepreneurs à s’exiler aux Etats-Unis pour monter leur business. Dois-je les suivre ? Peut-être ont-ils raison et la France va être au point mort pour l’innovation et entrepreneuriat pendant de longues années ?

Lire la suite

10 conseils pour gérer votre banquier

Il faut bien l’admettre, les relations entre les banquiers et les créateurs d’entreprise ne sont pas toujours faciles. Je me souviens d’avoir claqué la porte de l’agence BNP Paribas de ma première entreprise, en lançant au conseiller qui venait de me refuser un découvert « Quand je n’aurai besoin de rien, je sais où vous trouver ».

Pourtant, il est facile d’avoir de bonnes relations avec les conseillers, d’autant plus que la plupart sont sympathiques et ont envie d’aider les entrepreneurs. Simplement, ils sont banquiers, pas capital-risqueurs. Voici 10 conseils qui pourront vous aider. Lire la suite

Quel sont les objectifs de l’entrepreneur et de ses actionnaires ?

J’ai suivi en 2005 un séminaire de formation « Stratégie »  au cours du Forum Formation annuel du CJD Marseille. C’est au cours de ce séminaire que j’ai pris conscience de l’importance d’avoir une vision claire des objectifs de l’entrepreneur et des actionnaires d’une entreprise, et de s’assurer qu’ils sont compatibles. Et c’est en faisant le travail de formalisation des objectifs de chacun que j’ai pu élaborer la stratégie de Cityvox et préparer, dès 2006, la vente de l’entreprise qui a eu lieu en 2008. Lire la suite

La bonne équipe pour créer une start-up

Il est courant de dire que ce qui compte dans un projet, c’est l’équipe. Voilà un sujet sur lequel j’ai eu l’occasion de réfléchir et d’expérimenter, à la fois dans mes projets personnels, mais aussi en tant qu’investisseur dans différentes sociétés.

Et effectivement, c’est une évidence : une mauvaise équipe explosera au premier écueil, tandis qu’une bonne équipe a plus de chance d’affronter avec succès les tempêtes qui ne manqueront pas d’arriver à certains moments du projet. Dans le projet, tout ne se déroulera pas comme prévu : il faudra s’adapter, changer de business model éventuellement, trouver les ressources pour tenir bon dans les moments de découragement. Seules les bonnes équipes y parviendront.

Pourtant, j’ai appris qu’un certain nombre de règles devaient être mises en place pour qu’une équipe fonctionne bien. Lire la suite

Ma petite entreprise a connu la crise

Un coup de coeur pour un entrepreneur, Nicolas Doucerain, patron de Solic, un cabinet de conseil en recrutement et ressources humaines. En quelques semaines, après la chute de Lehman Brothers le 15 septembre 2008, son entreprise perd plus de 50% de son chiffre d’affaires !

Dans son livre, Ma petite entreprise a connu la crise, il raconte avec une grande franchise comment il a fait face. Tous les entrepreneurs doivent lire ce livre, car il permet d’identifier les signes avant-coureur d’une catastrophe ! Et en cas de désastre, c’est en agissant très, très vite que l’on peut sauver l’entreprise. Lire la suite

Du chiffre d’affaires récurent et des charges variables !

Je ne me répéterai jamais assez l’importance pour une société d’avoir du business récurrent ! Tels les opérateurs mobiles, qui fonctionnent avec des abonnements, ou les sociétés d’autoroutes qui savent globalement en débutant l’année quel sera leur chiffre d’affaires annuel, il est essentiel d’avoir une partie de chiffre d’affaires récurrent. Lire la suite

Le temps c’est de l’argent

Une fois que l’on sait que le pire cauchemar de l’entrepreneur est le manque de cash, il est facile de comprendre que le temps, c’est de l’argent. Quand vous allez dans le mur à 50 km/h, c’est deux fois moins vite que si vous y allez à 100 km/h. Entre temps, vous pouvez espérer changer la trajectoire. Et dans tous les cas, le choc sera moins brutal ! Si  l’entreprise est en difficulté, chaque euro dépensé en moins donne du temps. Et avec du temps, on trouve des solutions : le chiffre d’affaires peut remonter, de nouveaux produits être lancés, etc… Lire la suite