Articles

LCM intègre le Groupe Medias du Sud

Ca y est, c’est officiel ! Nous avons passé le relais aujourd’hui à Christophe Musset et Pierre Paul Castelli, les dirigeants de Medias du Sud.

Je reviendrai prochainement plus en détail sur les raisons de cette décision, qui est parfaitement en ligne avec le plan que nous avions annoncé pour LCM. Mais voici déjà le communiqué de presse :

CP LCM – TV Sud 8 novembre 2011

Mise à jour le 15 mars 2012 : voici un article récent qui vient préciser l’intérêt de ce rapprochement.

Premier bilan pour LCM un an après la reprise

Nous venons de terminer la première année de reprise de LCM, et pouvons faire un premier bilan de l’activité.

  • Des pertes réduites de 65%

Depuis sa création, la chaîne a perdu chaque année environ 2 M€ (1 M€ de Chiffre d’Affaires pour 3 M€ de charges). Cette année, nous terminons l’année avec un Chiffre d’Affaires en hausse de 1,4 M€ (+40%) et des charges d’exploitation de 2,2 M€ (-25%). Soit une perte d’exploitation de 0,7 M€ en baisse de 65%. Lire la suite

LCM a rattrapé son retard sur internet et les mobiles

 
Le B-A-BA de l’internet

L’une de nos priorités en arrivant à LCM a été d’essayer de rattraper le retard sur internet. Le site de la chaîne venait à peine d’être refait, mais était toujours victime d’un nom de domaine inutilisable www.lachainemarseille.fr . Alors que nous avions décidé de nous affranchir du sous-titre « La Chaîne Marseille » et de ne communiquer que sur « LCM », afin de mieux coller à la diffusion départementale de la chaîne, ce nom de domaine était rédhibitoire. Lire la suite

LCM et six autres chaînes lancent la régie publicitaire nationale RTR

Comment faire pour capter une partie de la publicité nationale ?

En 2010, LCM n’a malheureusement enregistré pratiquement aucune commande de publicité de la part de grandes marques nationales. Et pour cause : ne couvrant que les Bouches-du-Rhône, il est pratiquement impossible d’intéresser les grands annonceurs nationaux. Pire encore, la plupart des directions régionales des grandes entreprises (Orange, SNCF, Renault, etc…) n’ont (paraît-il) aucune autonomie en termes d’achat d’espace : elles passent donc leur temps à nous inonder de communiqués de presse pour que nous parlions de ce qu’elles font, sans pour autant nous apporter le moindre euro de chiffre d’affaires quand elles lancent des campagnes de communication. Pas très fair-play de leur part… Lire la suite

LCM en plein air !

Ca y est ! Nous avons investi dans une régie mobile, pour pouvoir sortir des studios et réaliser des émissions en extérieur.

D’ailleurs, à la longue liste des erreurs de base commises à la création de la chaîne, il faut ajouter le studio. Ce studio est une horreur ! Il est en open-space, sans aucune cloison entre le studio et la rédaction. Si bien que la qualité sonore des émissions est catastrophique. Déjà, lorsque nous sommes arrivés, les fenêtres des bureaux étaient fermées par un revêtement noir, afin d’éviter le contre-jour des caméras. Si bien que tout le monde travaillait toute la journée dans le noir ! Nous avons immédiatement investit 800 € dans un grand rideau noir que nous avons pu mettre au fond du plateau, afin de fermer visuellement le plateau et de pouvoir rouvrir les fenêtres et permettre aux salariés de travailler dans des conditions correctes. Mais malheureusement, pour le son, il n’y a pas d’autre solution que de coffrer le plateau, ce qui représente un investissement important, qu’il sera surement intéressant de faire un jour. Lire la suite

LCM – Une chaîne à sauver

LCM a été créée en novembre 2005. En 2009, la situation de la chaîne est assez critique.

Voici un rapide tour d’horizon de la situation de LCM en 2009.

La ligne éditoriale de la chaîne est le « tout info ». Une chaîne d’information sur Marseille, est-ce vraiment possible ? D’abord cela coûte cher car il faut beaucoup de journalistes. LCM a compté jusqu’à 60 salariés courant 2008. Ensuite parce que trouver de l’info pour alimenter l’antenne en permanence, cela oblige à chercher sans cesse des sujets, et parfois « créer » de l’info.

LCM est très en retard sur l’utilisation d’internet. Le site internet de LCM, qui permet de revoir les émissions a été mis en place en septembre 2009. Pour le temps imparti et le budget alloué, il s’agit d’une belle performance de l’agence Web qui s’en est chargée, Answeb. Mais il reste très insuffisant. Pas d’application mobile, pas de reprise des vidéos sur les carrefours d’audience que sont Youtube et Dailymotion. Le nom de domaine utilisé à l’époque est très peu pratique : www.lachainemarseille.fr. Ce qui donne ensuite des adresses mails à ralonge du type : prénom.nom@lachainemarseille.fr. Ajoutons à cela que les journalistes n’ont pas de poste de travail affectés, que les antivirus et antispams ne semblent pas être arrivés jusqu’à LCM, et vous comprendrez pourquoi la plupart des journalistes utilisent une adresse email personnelle, sur yahoo, hotmail ou autre… Bref, internet reste un mystère pour LCM. Lire la suite